AYLA DMYTERKO / The Story Began with a Beet (It Must End with the Devil)

Exposition du 5 novembre au 22 décembre 2015

Le Projet Pangée est fièr de présenter la première exposition solo de l’artiste émergente Ayla Dmyterko. The Tale began with a Beet (It Must End with the Devil) se penche sur la nature du temps présent, en prenant conscience du passé et en lui faisant écho. Dmyterko revisite des traditions et des souvenirs brouillés d’histoires familiales personnelles afin de défier la nature éphémère de l’existence, en juxtaposant l’incontrôlable et l’inchangeable à la notion de confort dans le passé. Cette exploration est représentée par une série de peintures à l’huile intitulée Nostalgic Premonitions, ainsi que par trois ensembles de photographies 35 mm : Forget Them NotOde to Olga et Vinok.

Dans Nostalgic Premonitions, chaque toile est subdivisée, de sorte que le concept ne découle pas d’images isolées, mais bien de la contemplation des connexions émanant de ce « collage », et émule, par le fait même, la manière dont les souvenirs se fragmentent et vacillent dans notre psyché. Née au sein du paysage des prairies canadiennes, Dmyterko fait référence à l’époustouflante immensité de l’horizon; aux routes perdues sans fin apparente, et au symbolisme basé dans les traditions ukrainiennes.

Forget Them Not est une série de photographies prises en Saskatchewan rurale. Elle documente des villages et des maisons abandonnés situés dans une région autrefois densément peuplée par la première vague d’immigrants ukrainiens. En les photographiant, l’artiste érige ces vestiges de l’histoire ukraino-canadienne au statut de monuments.

Ode to Olga est une documentation de la maison de la grand-mère de l’artiste avant le retrait de ses effets personnels après son décès. L’utilisation de film 35 mm par Dmyterko se veut une évocation esthétique du passé.

Vinok est une appropriation d’une tradition printanière ukrainienne où les jeunes femmes nouent des couronnes de fleurs, puis les jettent à l’eau dans l’espoir qu’elles soient attrapées par leur futur époux. L’artiste présente un « time-lapse » photographique de la fabrication d’une de ces couronnes, de son fanage, puis de sa relâche dans l’océan Atlantique, dont le fil narratif révèle la pression excessive imposée aux femmes à se trouver un partenaire.

La série The Dead Leave Us Starving with Mouths Full of Love, présentée dans cette exposition, est lauréate du concours Polska Free 25. Focalisant sur l’expérience diasporique, l’œuvre construit des scènes mêlant des images de la présente crise en Ukraine avec d’autres illustrant une compréhension romancée de la culture ukraino-canadienne de l’artiste.

Dmyterko est diplômée avec distinction du programme Fine Arts and Painting de l’Université Concordia. Elle vit et travaille actuellement à Montréal. Elle expose son travail collectivement depuis trois ans.