Laurie Kang + Katie Lyle

Artistes : Laurie Kang (Toronto) et Katie Lyle (Toronto)
Titre de l’exposition : Fascia Lines
Vernissage : jeudi 30 août 2018 de 17h30 à 20h30
Exposition : 30 août - 6 octobre 2018
Texte : Daniella Sanader

« Laurie, Katie —

Ces derniers jours nous avons discuté de la manière dont vous travaillez toutes les deux au sol ; cette manière bien à vous d’élaborer des images à l’horizontale, les yeux rivés vers le bas, la colonne doucement recourbée. Katie, je te vois assise avec tes morceaux de canevas et tes jambes presque entièrement étirées à un angle de quatre-vingt-dix degrés, y ajoutant de nouvelles couches de peinture. Laurie, quant à toi peut-être es-tu accroupie, ou encore à genoux, te balançant dans un mouvement d’aller-retour entre tes papiers photographiques, laissant s’écouler et glisser de la chimie de développement en dessinant de grands gestes en arcs. Moi, je suis à califourchon sur le tapis avec mon ordinateur en équilibre sur mes cuisses, et quelques notes et papiers tout juste à côté de mon coude gauche. Mon pied droit s’engourdit peu à peu.

Que reste-t-il dans vos corps après une longue journée à l’atelier? Je sais bien qu’il n’y a ni début ni fin à votre travail comme au mien. Connaissez-vous l’idée de « Small Dance » du chorégraphe Steve Paxton? Cette danse découle d’une dynamique entre l’alignement et le rythme que reproduisent nos corps, même dans ces moments que l’on croirait immobiles. Nous sommes en constant état d’ajustement et d’équilibre ; une microchorégraphie infinie. Alors quand vous travaillez à l’atelier, quand vous pédalez sur votre vélo à travers la ville, quand vous dormez, lisez, mangez, tous ces mouvements ne s’arrêtent pas, mais son en continuité, en conjonction en vous. Ils s’étirent, se plient, se contractent et s’alimentent l’un et l’autre—c’est une danse sans fin.

Laurie, Katie, de quelle manière le sol vous soutient, quelles postures prennent-ils? Quels types d’images se font dans cette proximité, le dos arrondi, l’arc de vos bras et de vos jambes? Je ressens une fluidité dans vos pratiques respectives—elles sont remplies de gestes qui ne sont jamais achevés. Plus de couches seront découpées et travaillées et des nuances feront surface sous la réactivité des chimies et de la lumière. Il y aura de nouveaux systèmes de support qui s’étireront et se plieront, il y aura de nouveaux squelettes pour de nouvelles peaux.

Je me suis levée du sol—ai pris une pause pour me tenir debout dans ma cuisine et pour couper quelques légumes. Maintenant, assise à mon bureau, jambe gauche croisée sur celle de droite, je prends des notes sur le fascia et le toucher. Je ressens une légère raideur au bas de la nuque. Laurie et Katie ; j’ai porté toutes nos conversations dans chacune de mes postures et je sais à présent qu’il y en aura d’autres.

À bientôt, xo
Daniella »

Voir le PDF complet du texte de Daniella Sanader ici (version anglaise seulement)

Biographies
Laurie Kang
(1985, Toronto) travaille la photographie, la sculpture et l’installation. Kang a exposé au Canada et à l’international, notamment à Topless à New York ; The Power Plant Contemporary Art Gallery, Cooper Cole, Gallery TPW, 8-11, The Loon, et Franz Kaka à Toronto ; L’inconnue à Montréal ; Carl Louie à Londres ; Wroclaw Contemporary Museumen et Raster Gallery en Pologne ; à Camera en Autriche ; ainsi qu’à Tag Team en Norvège. Elle a récemment été en résidence d’artiste à Tag Team, Rupert à Vilnius, au Centre Banff en Alberta et au Interstate Projects de Brooklyn. Kang vit et travaille à Toronto et est titulaire d’une maîtrise en arts visuels de la Milton Avery School of the Arts à Bard College.
Presse récente
Artforum Critics' Picks by Zeenat Nagree
Momus by Alez Bowron
CBC Arts by Casey Mecija
Esse Magazine by Alex Bowron
The Editorial Magazine by Darby Milbrath & Yaniya Lee
The Toronto Star by Murray White
Akimbo by Amy Fung

Katie Lyle (1982, Victoria) travaille en peinture, dessin et performance. Elle est titulaire d’une maîtrise en arts visuels de la University of Victoria en 2009 et d’un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia en 2005. Ses expositions récentes incluent : Erin Stump Projects (Toronto), Oakville Galleries (Oakville) et 67 Steps (Los Angeles) en 2018 ; Daniel Faria Gallery et The Loon à Toronto en 2017 ; G Gallery (Toronto), Evans Contemporary (Peterborough) en 2016 ; Erin Stump Projects (Toronto), Model Project Space (Vancouver) et The Nanaimo Art Gallery (Nanaimo) en 2015. Lyle vit et travaille à Toronto et est représentée par Erin Stump Projects.
Presse récente
C Magazine Reviews by Justina Bohach
The Editorial Magazine by Darby Milbrath
ArtSlant by Brad Phillips
Akimbo by Steffanie Ling


Laurie Kang aimerait remercier le Conseil des arts du Canada de son soutien. L’an dernier, le Conseil a investi 153 millions de dollars pour mettre de l’art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays.

CCFA_BW_black_96_e.jpg