Darby Milbrath

Exposition solo
Artiste : Darby Milbrath
Titre de l’exposition : The Flowering Songs
Vernissage : jeudi 1er mars de 17h30 à 20h30  
Exposition :
1er mars - 14 avril 2018

Darby Milbrath est une peintre expressionniste dont les oeuvres sont influencées par ses expériences de vie, par les souvenirs innocents de son enfance. Darby a été danseuse, elle a la nostalgie de son enfance pleine d'imagination, des paysages des îles de cette côte ouest où elle a grandi, elle se sent mystique et elle a des visions depuis son plus jeune âge; tous ces éléments hétéroclites et pourtant complémentaires sont des motifs récurrents que l'on retrouve dans tout son travail.

L'importance du théâtre dans la pratique artistique de Darby commence dès l'enfance et se poursuit quelques années plus tard par une carrière dans la danse contemporaine. Elle a suivi la technique du regretté José Limón dont l'enseignement pionnier était basé sur les chutes et les rebonds du corps humain. Il explorait l'adaptation du corps à son espace environnant, ce corps capable de capter comme de résister aux polarités des moments de force et de faiblesse, se déplaçant d'un extrême à l'autre comme un pendule. Cette tension permanente du jeu scénique, cette dualité qui le caractérise fait échos aux complexités, aux misères et aux beautés de la vie humaine, incarnées par Melpomene et Thalia, les muses antiques de la tragédie et de la comédie. Dans cette danse les corps sont les instruments d'un orchestre plus vaste, travaillant seuls ou solidairement, en suspens ou relâchés, prenant et offrant, descendant et montant. La nature est cyclique : flux et reflux de la marée, mort et renaissance sont des termes constitutifs explorés par Darby dans sa peinture où elle exprime empathie, sensualité, sorcellerie, féminité et rites cérémoniels. Ses oeuvres sont une confession intime, un autoportrait de sa vie comme jeune femme. Mystique, Darby croit que son travail se fait en collaboration avec les esprits, comme une manière de lever le voile sur des royaumes cachés. 

The Flowering Songs se compose de fragments de son enfance hantée et faite d'imagination: sa chambre à coucher bleue, les sentiers qu’elle empruntait, les riches jardins feuillus, les vergers chargés de fruits mûrs, l'arrière-cour dans laquelle elle jouait, ses mémoires du théâtre, les draperies, l'odeur de l’encens dans les coulisses, des fantômes et des voiles tous rassemblés, à moitié submergés, dans une langueur bleu de Prusse, humide de ses mémoires, rêves et visions.

Biograhie
Darby Milbrath est née en 1985 à Victoria, elle vit et travaille présentement à Toronto. Elle a obtenu un diplôme du School of Contemporary Dancers en affiliation avec l'Université de Winnipeg en 2007. Son travail, tenant de la confession, révèle certains détails de sa jeunesse, de ses rêves, de ses souvenirs, de ses échecs amoureux et de sa vie privée. La pratique de Darby en tant que danseuse et chorégraphe professionnelle influence grandement sa pratique en arts visuels, conférant à ses toiles un caractère de mouvement et d’intrépidité lorsqu’elle traite ses thèmes favoris : la sororité, la danse, les autoportraits. Ses expositions récentes incluent : The Morning Shines With The Lights Of Love chez Clint Roenisch Gallery (Toronto), Domestic Tranquility à 0-0 LA (Los Angeles), The Garden chez Projet Pangée (Montréal) et Blue Hyacinth chez Erin Stump Projects (Toronto). Son travail a aussi été présenté par Projet Pangée à la foire Papier17 (Montréal) et à Material Art Fair (Mexico) en 2017. 
Canadian Art: http://canadianart.ca/features/darby-milbrath/
I-D Magazine: https://i-d.vice.com/en_uk/article/a3v545/up-the-garden-path-with-artists-claire-and-darby-milbrath
The Editorial Magazine: http://the-editorialmagazine.com/studio-visit-darby-milbrath/
Oyster Magazine: http://o.oystermag.com/inside-darby-milbraiths-blue-hyacinth-exhibition
Normale Magazine: http://www.normalemagazine.com/2016/04/01/childs-play/
Them Magazine: http://www.them-mag.com/art/m-questionnaire-with-darby-milbrath-a2124